samedi 2 novembre 2019

Les patronymes rares de ma généalogie : B comme BOUSSE

Bonjour fidèle lectrice, fidèle lecteur !


Pour ma première participation au Challenge AZ lancé par Sophie Boudarel (La Gazette des Ancêtres) en 2013 (voir ici), je me lance dans un thème a priori simple : les patronymes rares parmi les ancêtres de mes filles.

Je m'impose deux règles (que je m'autorise quand même à transgresser) :


  • Il faut que ce soit des ancêtres directs et non des collatéraux,
  • Moins de 100 naissances recensées en France sur la période 1966-1990 (selon INSEE/Geopatronyme).


Continuons avec la lettre B !


Patronyme : BOUSSE
Nombre de naissances sur la période (1966-1990) : 28 mais pas de distinction faite entre BOUSSE et BOUSSÉ qui n'ont rien de commun.
Département le plus fréquent sur cette période : Yvelines
Nombre de naissances au XIXè siècle (Filae) : 603 mais les deux patronymes sont également amalgamés.


Origine/Etymologie :  Ici le patronyme BOUSSE étudié est celui qui tient son nom de la commune de Bousse en Moselle. D'après Wikipédia cela pourrait provenir du mot germanique Busk qui signifie « Bois ». Peut-être alors que BOUSSE est un équivalent de DUBOIS. Il existe une autre commune qui porte le même nom, dans la Sarthe. Pour cette dernière Wikipédia dit que cela vient du latin Buxus qui signifie « Buis ».


Plus ancien ancêtre de mon arbre : Jacques BOUSSE, sosa 2304-G12, né vers 1656 et décédé le 19/11/1716 à Courcelles-sur-Nied (Moselle). Il était marié avec Mangeotte (équivalent de Dominique) GRANDJEAN (ca.1658-1708) avec qui il a eu au moins 4 enfants qui se sont installés à Metz.

Signature de Philippe Bousse, fils de Jacques - Source AM Metz


Plus récent : Ma grand-mère Gisèle Victorine Adeline Yvonne BOUSSE, née le 22/09/1914 à Etampes-sur-Marne (Aisne) et décédée à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) le 19/04/1970. Mariée le 04/08/1945 à Paris Xè avec Marcel Joseph François BOURDIN-GRIMAUD (1907-1982) avec qui elle a eu un fils unique, mon père.

Gisèle Bousse de bébé à l'âge adulte - photos famiales


Ici je ne parle que des BOUSSE issus de la Moselle. On en trouve aussi en Belgique mais je n'ai pas encore pu faire le lien avec eux.
Mes ancêtres, après être restés pendant quelques générations à Metz, dans différentes paroisses mais surtout celle de Saint-Maximin, ont commencé à migrer avec l'arrivée du chemin de fer, notamment avec Jean-Baptiste BOUSSE, piqueur, né à Metz en 1820 et décédé à Baccarat (Meurthe-et-Moselle) en 1879. Il avait eu 4 enfants avec Barbe dite Victorine VINCENT qu'il avait épousée à Nomeny dans le même département en 1853. Deux des enfants sont passés par la ville de Reims, l'une y est étant décédée, l'autre, Paul Victor (Pont-à-Mousson 1857 - ?), marié avec une Ardennaise, Adeline GODOT (voir ici) l'ayant quitté avec leur fils unique survivant, Paul Victor (Reims 1888 - Paris 1942). Ce dernier avait épousé mon arrière-grand-mère Berthe Louise Irma NIQUE en 1913 à Château-Thierry (Aisne).


Emplacement de la paroisse Saint-Maximin où ont été baptisés la plupart des Bousse au XVIIIè siècle - Source Géoportail, cartes de Cassini



Emplacement de la rue Saint-Thierry à Reims où ont vécu mes ancêtres au XIXè siècle - Source Géoportail, cartes de l'état major




Déplacements des BOUSSE entre la Moselle et l'Aisne


Quant à la fille ainée de Jean-Baptiste BOUSSE, Marie Joséphine femme FAURIE, elle s'est installée dans le Val de Marne, à Vincennes puis à Saint-Mandé.
D'autres collatéraux porteurs de ce patronyme sont restés à Nomeny tandis que d'autres se sont installés à Paris. J'en ai même retrouvés à Vendôme (Loir-et-Cher).


Les 108 Bousse de mon arbre et leurs évènements géographiques (Heredis)


Aujourd'hui, je crois qu'il n'existe malheureusement plus aucun porteur de ce nom parmi les descendants de Jacques BOUSSE. En effet, ceux indiqués par Geopatronyme sont très certainement, dans l'Ouest, des BOUSSÉ et dans le Nord, des branches belges. J'ai par ailleurs longuement recherché tous les descendants de mon ancêtre le plus lointain mais je n'en trouve plus qu'une seule après 1921 : une demi-sœur « cachée » de ma grand-mère mais je n'en parlerai pas ici.




A demain pour la lettre C !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire